Skip Navigation LinksAccueil > Le Lycée > Historique

Toute une histoire


de l'Orphelinat agricole et horticole... au Lycée de l'Horticulture et du Paysage

  Alexandre MASSÉ, Philanthrope quimpérois

Né à Quimper en 1829, il fait de brillantes études à l'école Saint-Corentin, ce qui lui permet d'accéder dès l'âge de 15 ans à l'Ecole des Arts et Métiers d'Angers. Il trouve un emploi de dessinateur-mécanicien à Nantes, puis se voit offrir une meilleur poste dans une fabrique de boutons à Paris. Dès 1852, il s'en voit confier la direction, ayant trouvé ses capacités d'industriel dans une conjoncture politique instable. L'année même de son mariage, grâce à la dot de son épouse Julie Petitcuénot, il crée une nouvelle manufacture de boutons de vêtement, de boucles et autres objects métalliques. Il développe l'usage de la force motrice par la vapeur et cherche à améliorer les procédés de fabrication, ce qui l'amène à déposer de nombreux brevets.

Selon certains récits, il aurait fait le rapprochement entre les maladies de l'hiver à répétition et le fait que les manteaux fermaient mal, du fait que les boutons à deux trous utilisés ne restaient pas longtemps en place. Après plusieurs expériences, il se rend compte qu'il suffit de percer les boutons de quatre trous pour leur assurer une fixation solide. Sa découverte est une véritable révolution dans l'habillement. A partir de 1872, ses boutons sont vendus jusqu'en Europe et en Amérique, lui assurant une très grande fortune. En 1874, il obtient de grands marchés pour la passementerie nécessaire aux vêtements militaires.

En 1884, Alexandre MASSÉ achète un domaine sur les rives de l'Odet situé à Plomelin, avec un manoir où il s'installe de manière définitive en 1888. Dans sa propriété d'une superficie de 210 ha, il souhaite ouvrir un orphelinat agricole et horticole. En 1899, les travaux de construction débutent et le premier orphelin de père et de mère âgé de 12 ans est le premier enfant accueilli en décembre 1901. L'établissement devient Fondation de Kerbernez, est reconnu d'utilité publique par décret en 1906 et a pour vocation de donner aux orphelins recueillis "des connaissances théoriques et surtout pratiques pour leur permettre de faire des ouvriers agricoles, des jardiniers intelligents et instruits, et des ouvriers de professions se rattachant à l'agriculture". De 1901 à 1978, les religieux et les laïques administrent l'orphelinat qui obtient un premier contrat avec l'Etat pour sa mission d'éducation et de formation. Il devient Centre Familial de formation agricole et horticole, puis en 1984 Lycée de l'Horticulture et du Paysage de Kerbernez.

Parallèlement, la Congrégation des soeurs de l'Adoration Perpétuelle du Saint Sacrement, à l'origine de l'association de Trévidy créée en 1946, est elle-même en charge d'un orphelinat pour jeunes filles à Quimper en 1821. L'action d'Alexandre MASSÉ, de sa femme et des Soeurs de la Congrégation est inspirée des mêmes valeurs humanistes dont l'objet identique était l'accueil des orphelins et leur éducation. La synergie créée par ce rapprochement permet de s'ouvrir vers d'autres partenaires et de travailler en réseau, tout en cultivant les valeurs humanistes qui sont à l'origine des deux institutions.

En 2004, une nouvelle Fondation est créée par la fusion de la fondation Massé avec l’association Trévidy. La Fondation Massé-Trévidy est reconnue d’utilité publique, par décret du 24 juillet 2005. Le Lycée est placé sous la tutelle de la Direction Départementale de l’Enseignement Catholique et adhère au CNEAP.
En 2006, le Ministre de l’Intérieur donne son accord pour la création sur le domaine de Kerbernez, d’un Pôle d’Excellence Rurale (PER). En 2008, le Golf d'application pédagogique est inauguré. L'année 2009 voit l'ouverture de deux nouvelles formations, la Licence Pro «Protection des Cultures et Développement Durable » en partenariat avec l’IUT de Quimper et le Bac Pro GMNF (Gestion des Milieux Naturels et de la Faune).